Publication – « Movimientos sociales y educación », revue Historia de la Educación, 2018 (Espagne)

PRESENTACIÓN

  • Movimientos sociales y educación

MONOGRAFÍA

ESTUDIOS

DOCUMENTACIÓN

Parution – Jean-François Dupeyron, « A l’école de la Commune de Paris », 2020.

Résumé

La Commune de Paris fête son 150e anniversaire en 2021. Sa pensée éducative et son action effective en matière scolaire sont encore très peu connues car le modèle dominant de l’histoire scolaire française les oublie systématiquement.

Pourtant, la première laïcisation des écoles publiques fut l’œuvre de la République de Paris dès le 2 avril 1871. De même, celle-ci, dans les conditions extrêmement difficiles que lui imposa le second siège de Paris, entama la construction d’une école inspirée par la pensée pédagogique des divers socialismes du XIXe siècle. La notion d’éducation intégrale fut au cœur de cette approche d’une éducation nouvelle, qui voulait « qu’un manieur d’outil puisse écrire un livre, l’écrire avec passion, avec talent, sans pour cela se croire obligé d’abandonner l’étau ou l’établi ».

Cet ouvrage se consacre à l’étude de l’œuvre scolaire de la Commune de 1871 et propose de réhabiliter une histoire pédagogique presque totalement méconnue : celle qui va des projets pédagogiques ouvriers dès les années 1830 au projet syndical d’école rouge de la jeune CGT avant le premier conflit mondial, en passant par l’école nouvelle élaborée par la Commune.

JE: Source(s) et ressource(s) pour une alternative : socialisme et éducation au XIXème siècle

L’institut de recherche de la FSU organise une demi-journée consacrée à « Source(s) et ressource(s) pour une alternative : socialisme et éducation au XIXe siècle »

Présentation:

Ce que nous avons appelé La nouvelle école capitaliste marque une nouvelle période de l’histoire de l’école dans laquelle les relations entre les besoins de l’économie capitaliste et le fonctionnement global du système d’enseignement sont largement ordonnées par l’intervention directe de l’Etat pour généraliser et diffuser les principes d’utilité et de concurrence. Un retour historique montre que ces relations n’ont pas toujours été les mêmes. Surtout, à diverses périodes, elles ont pu être pensées très différemment et proposer de tout autres perspectives à l’éducation.

Au XIXe siècle, des réformateurs sociaux, des socialistes ou des militants ouvriers ont pu élaborer des conceptions singulières de l’éducation mettant à distance à la fois le «marché»  et « l’Etat ». Critiques du développement du capitalisme et de ses effets destructeurs, ils témoignent d’un effort fécond et original pour concevoir l’école dans une perspective véritablement émancipatrice. Continuer la lecture de « JE: Source(s) et ressource(s) pour une alternative : socialisme et éducation au XIXème siècle »

JE: Modernité et innovation pédagogiques au XIXe siècle

L’Institut d’histoire de la pensée classique (UMR 5037, ENS de Lyon) organise une journée d’études sur « Modernité et Innovation pédagogiques au XIXe siècle« .

Vendredi 12 avril 9h-17h30, ENS de Lyon site Descartes, salle F101.

En pédagogie, le XIXe siècle a été presque complètement occulté par le  XXe naissant: Dewey passe ainsi délibérément sous silence l’influence  de la mouvance herbartienne dans le cadre de laquelle sa  réflexion sur l’éducation s’était initialement développée.
Les questions pédagogiques font pourtant en Europe et tout au long du  siècle l’objet d’un intérêt très vif que relaieront à partir des  années 1860 les sections scolaires des expositions universelles. En  France, l’arrivée des Républicains au pouvoir s’accompagne de  l’institution d’une science universitaire de l’éducation dont on  escompte d’importants bénéfices dans le domaine de la formation  des maîtres. Continuer la lecture de « JE: Modernité et innovation pédagogiques au XIXe siècle »