Soutenance – Mina Kleiche-Dray, “Ce que les savoirs aux Suds disent aux Sciences : Production des connaissances, communautés scientifiques et développement” (HDR)

La soutenance aura lieu le vendredi 27 septembre à 9h à l’Université de Paris, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris, dans la salle des thèses.
 
Le jury sera composé de :
 
  • Joëlle Le Marec, Professeure, Université Paris IV Sorbonne (Présidente)
  • Jean-Paul Gaudillière, Directeur d’études de l’EHESS et Directeur de Recherche CNRS (Garant)
  • Michel Grossetti,  Directeur d’études de l’EHESS et directeur de Recherche CNRS (Rapporteur)
  • Catherine Larrère, Professeure émérite, Université Paris I- Panthéon Sorbonne (Rapporteur),
  • Monique Landesmann, Professeure émérite, Universidad Nacional Autónoma de México (Examinatrice)
  • Anne-Marie Moulin, Directrice de recherche émérite CNRS (Examinatrice)
 
Résumé : les deux volumes de ce dossier rendent compte à la fois de ma trajectoire de recherche croisant la sociologie des sciences, l’histoire des savoirs et les études sur le développement et d’une réflexion sur deux décennies d’étude de la production des savoirs dans « les Suds ». J’y questionne l’universalité de la science à partir de la participation des pays des Suds à la science moderne à partir des cas de l’agronomie au Maroc et de la chimie au Mexique. Le mémoire de synthèse revient d’une part sur la construction de la méthodologie de recherche sur les sciences qui en a résulté et qui associe enjeux épistémiques et organisations sociales des mondes scientifiques, production des connaissances et leurs usages. La forme narrative mêlant histoire incorporée et histoire académique du mémoire de synthèse renvoie ainsi à une évolution plus générale des travaux consacrés à la production de savoirs par et pour les Suds tout d’abord développés, soit en lien avec la question de la domination coloniale du côté de l’histoire, soit avec celle du rattrapage, de la formation des experts et des besoins de développement du côté de la sociologie des sciences.

AàC de la revue “L’Année sociologique” – Sens de la justice et sélection des étudiant.e.s dans l’enseignement supérieur

Soumission des articles et calendrier

Les propositions de contribution (entre 1000 et 1 500 mots maximum, bibliographie non incluse), en français ou en anglais, devront être adressées à Madame Delphine Renard (delphine.renard [at] paris-sorbonne.fr) au plus tard le 15 mars 2019. Elles seront examinées et sélectionnées par les coordinateurs du numéro. La notification d’acceptation sera rendue au plus tard le 4 mai 2019.Les auteurs dont la proposition aura été retenue devront soumettre leur article au plus tard le 15 novembre 2019. La longueur ne devra pas dépasser 65 000 signes (espaces, bibliographie et figures compris). Chaque article sera ensuite évalué, de manière anonyme, par le comité de rédaction de L’Année sociologique. Nous invitons les auteurs intéressés à consulter les règles de soumission sur la page de L’Année sociologique sur le site des PUF : http://www.puf.com/L’Année_sociologique. La publication dunuméro est prévue pour l’automne 2020.

Séminaire doctoral à l’ENS Lyon (UMR Triangle)

Plus d’informations

Organisé sous l’égide de l’UMR Triangle, le séminaire “Les mouvements de l’éducation dans les dynamiques de reconfiguration de l’action publique” débute le 10 décembre 2019. Le séminaire prendra essentiellement la forme d’un groupe de travail avec quelques séances conviant des chercheurs-invités à intervenir sur leurs travaux de recherche.

Nous accueillerons Olivia Chambard, docteure en sociologie, post-doctorante au CEET (CNAM) qui nous présentera ses travaux de thèse (soutenue en juin 2017) portant sur : “La fabrique de l’homo entreprenans. Sociologie d’une politique éducative aux frontières du monde académique et du monde économique”