Séminaire 2021-2022 – Une éducation révolutionnaire ? Apprendre la Révolution, apprendre de et dans la Révolution

23 mars 2022 – Séance introductive

  • Présentation générale : Jean-Charles BUTTIER, Pierre SERNA et Côme SIMIEN
  • Clément DAYNAC (doctorant IHMC-IHRF / université de Nancy), « Apprendre et forger le Nouveau Régime en milieu urbain dans et hors les structures scolaires, l’exemple de Nancy au début de la Ire République. »

30 mars – Les Ruines de Volney, une pédagogie émancipatrice de l’histoire entre France et
Allemagne Pauline PUJO (professeur d’allemand en CPGE littéraires, Toulouse, CIRAMEC, université Bordeaux Montaigne)

13 avril – Quelle langue parler pour instruire le citoyen ?

Émilien ARNAUD (master, École des Chartes), Anne SIMONIN (directrice de recherche, EHESS), Côme SIMIEN (maître de conférences, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

20 avril – Les sources de l’histoire de l’éducation sous la Révolution

Séance aux Archives Nationales, Céline PARCÉ, Édith PIRIO et Marie RANQUET (Archives Nationales)

27 avril – Laïcité, pluralité, éducation, Révolution

Philippe BOUTRY (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’histoire du XIXe
siècle)

4 mai – Aux origines montagnardes des sciences politiques entre France et Suisse : quand la simulation remplace le catéchisme (1768-1791) Jean-Loup KAESTLER (doctorant IHMC/ IHRF, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

18 mai (après-midi) – Transmettre l’histoire de la Révolution française en Suisse romande
Demi-journée d’études conclusive à l’Unige (université de Genève)

  • Pierre SERNA (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Introduction
  • Nathalie DAHN-SINGH (université de Fribourg), « De “l’aride” catéchisme à la veillée : critiques et réappropriations d’un modèle pédagogique de l’ère révolutionnaire au début du XIXe siècle (Suisse romande, 1815-1845) »
  • Jean-Charles BUTTIER (université de Genève), « La didactisation de l’histoire de la Révolution française aujourd’hui : une comparaison francoromande »
  • Charles HEIMBERG (université de Genève), « L’élémentation des savoirs : un retour à la Révolution française pour (re)penser leur transmission d’aujourd’hui »
  • Côme SIMIEN (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Conclusions

Séminaire de Master 2 de l’IHMC–IHRF (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) avec l’université de Genève et les Archives Nationales. Sous la direction de Jean-Charles Buttier (université de Genève ; ÉDHICE), Pierre Serna et Côme Simien (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; IHRF-IHMC)

Semestre de printemps 2022. Salle Marc Bloch, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 14 rue de la Sorbonne, Paris 5e. Le mercredi de 17 h 00 à 19 h 00

Contact : pierreserna [at] wanadoo.fr

Continuer la lecture de « Séminaire 2021-2022 – Une éducation révolutionnaire ? Apprendre la Révolution, apprendre de et dans la Révolution »

Parution – Jean-Philippe Leresche, “Récits facultaires. De l’École à la Faculté des sciences sociales et politiques (1902-2022)”, 2022

https://www.epflpress.org/produit/1038/9782889154470

Lieu d’une mémoire vivante et fluorescente, cet ouvrage raconte l’École puis la Faculté des sciences sociales et politiques de sa naissance à nos jours comme une épopée pleine de bouillonnements scientifiques, d’émulsions humaines et de luttes pour le pouvoir académique. À l’occasion des 120 ans de l’institution, il fait le récit des moments charnières, des grands débats et des conflits intellectuels et politiques qui ont structuré cette aventure collective. Plus petite École au début du 20e siècle, elle deviendra au début du 21e siècle la plus grande Faculté de l’Université de Lausanne. D’une petite entreprise individuelle autour de Pareto en 1902 la Faculté s’est transformée aujourd’hui en une sorte de « multinationale des savoirs ». Loin du très agaçant «mythe de la tour d’ivoire», on la découvre à chaque fois totalement inscrite dans la société vaudoise de son temps.

Parution – Sylvie Moret Petrini, “L’enfance sous la plume.La diffusion de l’écriture éducative en Suisse romande, 1750-1820”, PUR, 2022

https://www.pur-editions.fr/product/5643/l-enfance-sous-la-plume

Systématiquement recommandée par les traités pédagogiques, l’observation des enfants se développe dès le milieu du XVIIIe siècle, dans le sillage des Lumières et de l’essor des sciences. Pères, mères, précepteurs et gouvernantes sont désormais exhortés à prendre la plume dans le cadre de leur mission éducative. Et ils ne sont pas les seuls. Enfants et jeunes gens se voient aussi fortement encouragés à tenir un journal, auquel on attribue de nombreuses vertus.

Fondé sur l’analyse d’une centaine de journaux personnels conservés dans les archives de Suisse romande, le présent ouvrage retrace l’émergence de ces nouvelles pratiques d’écriture, issues d’une ère de renforcement de la cellule familiale, et remonte aux modèles qui leur ont donné naissance. Il questionne également la perception que les acteurs de l’éducation ont de leurs rôles respectifs.

Cette écriture éducative traduit le nouveau regard porté sur l’enfant et sur son développement, ainsi que la pénétration des théories pédagogiques au sein des familles. Tout comme elle dévoile les dilemmes des parents, partagés entre fidélité aux principes prônés et impératifs sociaux. Incluant les jeunes scripteurs et scriptrices, elle permet de reconstituer l’expérience enfantine. On voit ainsi émerger l’enfant acteur de son éducation, fille ou garçon, qui au fil des pages revendique sa capacité à gérer, non seulement sa formation, mais sa propre existence.

La promotion du journal d’éducation dans le cadre d’une nouvelle vision de l’enfant

  • Un instrument de connaissance
  • Une promesse d’amélioration pour les enfants et les adolescents
  • Une théorisation du journal à bout touchant ?

Le journal éducatif aux mains des précepteurs et gouvernantes

  • Un désir naissant de professionnalisation
  • L’écriture éducative : source de légitimité
  • Adapter le journal éducatif de Stéphanie-Félicité de Genlis

Les parents et la plume

  • Responsabilités et sentiments : des rôles parentaux redéfinis
  • Écrire la maternité
  • La plume paternelle : entre observation et réflexion

Les enfants et l’écriture diaristique

  • Élaborer son journal
  • La plume émancipatrice

Parution – Pierre Caspard, “La famille, l’école, l’État. Un modèle helvétique, XVIIe-XIXe siècles”, P.I.E-Peter Lang S.A., Éditions Scientifiques Internationales, 2021

Dans les régions développées de l’Occident moderne, les parents ont été nombreux à vouloir assurer à leurs enfants, garçons et filles, une bonne maîtrise de leur langue, parlée, lue et écrite. Les raisons qui étaient les leurs, les moyens qu’ils se sont donnés, les résultats qu’ils ont atteints, font l’objet du présent livre.

Le contexte régional observé est celui de l’actuel canton suisse de Neuchâtel. Les principes, valeurs et intérêts qui motivaient ses paysans, artisans, ouvriers, commerçants, petits notables, à instruire ou faire instruire leurs enfants, se donnent à voir dans leurs écrits personnels, mais aussi dans les programmes de leurs écoles, dont ils décidaient collectivement, dans un contexte de démocratie directe exercée au niveau communal.

Par cette pratique de la démocratie directe, le pays de Neuchâtel appartient au monde helvétique. Socialement et culturellement, il est proche aussi d’autres régions de l’Occident développé. Le livre propose diverses comparaisons avec la France mais invite, plus largement, à une réflexion sur les politiques d’instruction menées par des acteurs localement situés, avant que les États nationaux ne privilégient une scolarisation généralisée sous leur contrôle, dans le courant du XIXe siècle.

Matinée d’études et assemblée générale de l’ATHRE, le 4 décembre 2021

L’histoire de l’éducation : une activité transdisciplinaire ?

Université de Paris – Campus Saint-Germain-des-Prés – Amphithéâtre Lavoisier A – 45 rue des Saint-Pères 75006 Paris

PROGRAMME

  • 9h30-9h40. – Introduction : Renaud d’Enfert (ATRHE)
  • 9h40-10h20. – Pierre Kahn (Université de Caen) et Antoine Savoye (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis), L’ATRHE 2011-2021 : un espace spécifique pour l’histoire de l’éducation
  • 10h20-11h. – Rita Hofstetter (Université de Genève), L’histoire de l’éducation et ses miroirs. Perspectives transnationales
  • 11h-11h10. – Pause
  • 11h10-11h45. – Jean-François Condette (Université de Lille), Du Service d’histoire de l’éducation (SHE) au Comité d’histoire de l’éducation du MEN
  • 11h45-12h45. – Table ronde : Perspectives transdisciplinaires sur l’histoire de l’éducation. Problèmes, enjeux, avec Marie-France Bishop (Université de Cergy-Pontoise), Julien Fuchs (Université de Brest), Patricia Legris (Université Rennes 2), Xavier Riondet (Université Rennes 2)
  • 12h45-13h00. – Discussion générale

Cette matinée d’étude est ouverte à tou.tes

Elle sera suivie par l’Assemblée générale de l’ATRHE à partir de 14h30

Parution – “International Interactions – the Nation State and the Competition State in Nordic Education”, Nordic Journal of Educational History, Vol. 7 No. 2 (2020)

https://journals.ub.umu.se/index.php/njedh/issue/view/18

Editorial

Articles

Parution – “The General Education Act (LGE) of 1970”, revue Historia y Memoria de la Educación, No. 14 (2021)

http://revistas.uned.es/index.php/HMe/issue/view/1471

Introduction

Special Issue

Testimony

Historical Researches

Essays

Parution – “Konservatismus und Pädagogik im Europa des 20. Jahrhunderts” [Conservatisme et pédagogie dans l’Europe du XXe siècle], n°26, Jahrbuch für Historische Bildungsforschung, 2020

https://www.klinkhardt.de/verlagsprogramm/2413.html

Dossier

Schwerpunkt – Konservatismus und Pädagogik im Europa des 20. Jahrhunderts [Conservatisme et pédagogie dans l’Europe du XXe siècle]

Redaktion: Michael Geiss, Sabine Reh

Michael Geiss/Sabine Reh: Konservatismus und Pädagogik im Europa des 20. Jahrhunderts [Conservatisme et pédagogie dans l’Europe du XXe siècle]

Wilfried Göttlicher: Zwischen Bauerntumsideologie und Bildungsexpansion: Die
Konservativen und die Reform der österreichischen Landschule, ca. 1925 bis 1965 [Entre l’idéologie paysanne et l’expansion de l’éducation : l’histoire de l’Europe.
Les conservateurs et la réforme de l’école rurale autrichienne, de 1925 à 1965]

Harald Jarning: Comprehensive schooling – the right way conservative policies regarding common schooling in Norway, 1920-2020 [La scolarisation globale – la bonne voie – les politiques conservatrices concernant la scolarisation commune en Norvège, 1920-2020.]

Julia Kurig: Gymnasiale Elitebildung zwischen Diktatur und Demokratie [L’éducation des élites dans les lycées entre dictature et démocratie]

Rita Casale/Catrin Dingler: Der „gesunde Kern“ der Universitätsidee [Le “noyau sain” de l’idée universitaire]

Joakim Landahl: Defending Christianity as a school subject: mass petitions and the mobilization of public opinion in the Swedish sixties [Défendre le christianisme en tant que matière scolaire : pétitions de masse et mobilisation de l’opinion publique dans les années soixante en Suède.]

Monika Mattes: „Mut zur Erziehung“, „humane Schule“ und Konservatismus [“Courage d’éduquer”, “école humaine” et conservatisme]

Andrea De Vincenti/Norbert Grube/Andreas Hoffmann- Ocon: Konservative Markierungen in bildungspolitischen Reformen. Fallbeispiele aus dem Zürcher Bildungswesen in den 1970er- und 1980er-Jahren [Marqueurs conservateurs dans les réformes de la politique éducative. Études de cas du système éducatif zurichois dans les années 1970 et 1980]

Quelle / Source

Carola Groppe: Texte einer Diskursgemeinschaft: Die preußischen Heeresreformer schreiben über Bildung [Textes d’une communauté de discours : les réformateurs de l’armée prussienne écrivent sur l’éducation.]

Bettina Irina Reimers/Sabine Reh: Ein frühes Manuskript von Berthold Otto über den Liberalismus [Un manuscrit ancien de Berthold Otto sur le libéralisme]

Parution – “Educating the Volksgemeinschaft Authoritarian ideals and school reforms in Europe’s fascist era”, revue Paedagogica Historica, Volume 56, Issue 5 (2020)

Parution – “La décentralisation, les collectivités locales et l’école : vers des politiques éducatives locales ?”, revue Carrefours de l’éducation, 2021

Introduction

La décentralisation, les collectivités territoriales et l’école : vers des politiques éducatives locales ?

Ismail Ferhat

Études et recherches

Les collectivités locales et l’école avant la décentralisation : construire et équiper les établissements scolaires (1886-1986)

Julien Cahon

Autonomisme contre provincialisme, l’échec d’une décentralisation éducative sous Vichy : le Comité consultatif de Bretagne (1942-1944)

Youenn Michel

Des villes communistes face à l’éducation prioritaire, entre engagement marqué et refus (1981-1984)

Lydie HeurdierPhilippe Bongrand

L’égalité comme norme d’action publique après la décentralisation. L’éducation et les gouvernements régionaux

Claire Dupuy

Peupler son école. La résistance improbable d’une petite commune rurale au retrait de l’État

Lorenzo Barrault-Stella

De la décentralisation de l’éducation aux politiques éducatives locales en France : comment traiter en sciences sociales un objet en mutation ?

Ismail Ferhat

Varia

Études et recherches

Comprendre l’expérience corporelle vécue par les élèves en escalade : une ressource pour différencier l’enseignement

Laure CandyAlain Mouchet

La scolarisation des élèves en situation de handicap : l’inclusion en question

Patrice Galle

Enseigner les « faits religieux » ? Aléas d’une expression malheureuse, du rapport Joutard (1989) aux préconisations du Conseil des sages de la laïcité (2018)

Olivier Rota

Expérimenter les massages en classe pour contribuer au bien-être à l’école ? Étude qualitative des effets constatés par les enseignants

Sophie Necker

International

La Cité des Métiers dans une école de la Suisse italienne : point focal d’un collège équitable

Gian Franco Pordenone

Journée d’études – “Action sociale et régulation de la famille (XIXe-XXIe siècles)”, 15-16 juin 2021

Mardi 15 juin

• 9h15-9h30 Fabrice Cahen et Lola Zappi : Introduction générale

Les territoires des politiques familiales

  • 9h30-10h Anne Hugon (IMAF, Université Paris 1) : Un “malentendu productif” ? Convergence entre autorités coloniales et populations colonisées sur l’augmentation des naissances (Gold Coast, années 1910-1950)
  • 10h-10h30 Nicole Bourbonnais (Graduate Institute of Geneva) :Tales from the Field: Community Outreach and the Global Family Planning Movement
  • 10h30-11h Hélène Frouard (historienne et journaliste) : La politique familiale française en proie à ses contradictions : le cas des départements d’outre-mer (1950-1980)
  • 11h00-11h30 : Discussion

La réception des normes familiales

  • 11h45-12h15 Caroline Rusterholz (University of Cambridge) :Modèles de parentalité et comportements reproductifs en Suisse (1955-1970)
  • 12h15-12h45 Angèle Jannot (CRESPPA, INED) :Appropriation et réinterprétation des normes de bonnes dépenses pour les enfants dans les budgets des familles
  • 12h45-13h15 : Discussion

    Assistantes sociales et régulation des formes familiales
  • 14h30-15h Lola Zappi (CRIDUP/LabEx iPOPS) :Les assistantes sociales face aux familles nombreuses dans l’entre-deux-guerres
  • 15h-15h30 Amelia Lyons (University of Central Florida) :Le Service des Centres sociaux : Social Action and Algerian Families at the height of the Algerian War (1956-1962)
  • 15h30-16h Fanny Gallot (CRHEC, Université Paris-Est Créteil) :« Problèmes de la naissance » au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Pauline Roland des années 1970 à la fin des années 1980
  • 16h-16h30 : Discussion

Mercredi 16 juin

Modèles familiaux des acteurs associatifs

  • 9h30-10h Julien Caranton (LARHRA, Université Grenoble Alpes) :« Scruter la conduite publique et privée des sociétaires ». Les mutualistes et la régulation du comportement des familles ouvrières (Grenoble, XIXe siècle)
  • 10h-10h30 Fabio Macedo (Ehess/Crh) :Familles adoptantes, médecins, philanthropes et le façonnement par le bas de l’adoption d’enfants dans l’entre-deux-guerres en France

Acteurs médico-sociaux et maîtrise de la fécondité

  • 10h45-11h15 Cyrille Jean (Centre d’histoire de Sciences Po) :« Vous ne devriez pas avoir d’enfants » : transformations des conseils matrimoniaux médicaux sur l’hérédité dans l’après-guerre
  • 11h15-11h45 Nathalie Sage-Pranchère (CNRS, UMR7219 Sphère) :Sages-femmes et promotion de la contraception (années 1970-2000)
  • 11h45-12h15 : Discussion des deux séances
    12h15-12h35 Delphine Serre (Université de Paris, CERLIS) : Les théories du contrôle social à l’épreuve du terrain. Retour sur enquêtes
  • 12h35-12h50 : Conclusion générale

Colloque international – “Internationalisme(s) et éducation pendant la Guerre froide. Acteurs, compétitions, circulations”, 23-25 juin 2021

Nous avons le plaisir de vous annoncer le programme du colloque international “Internationalisme(s) et éducation pendant la Guerre froide. Acteurs, compétitions, circulations / Internationalism(s) and Education during the Cold War. Actors, Rivalries and Circulations“, qui aura lieu du 23 au 25 juin 2021 en visioconférence, par Zoom.

En plus d’une trentaine de contributions, cette conférence offrira la possibilité d’entendre deux keynotes: 

  • Mercredi 23 juin, 9h15-10h15 : Rita Hofstetter et Joëlle Droux (Université de Genève) : Internationalismes éducatifs en négociations. Droits à l’éducation, droits de l’enfant, droits humains » 
  • Jeudi 24 juin, 17h15-18h15 : Giles Scott-Smith (Leiden University) : “Sites of Exchange: Locating Mobility in Cold War Internationalisms”

Vous pouvez assister à ces 3 journées sur inscription auprès des organisateurs: Raphaëlle Ruppen Coutaz (raphaelle.ruppencoutaz@unil.ch) ou Damiano Matasci (damiano.matasci@unige.ch).

Vous retrouverez toutes les informations et le programme complet sur la page suivante: https://news.unil.ch/display/1620216036222 


We are pleased to announce the programme of the international conference “Internationalism(s) and Education during the Cold War. Acteurs, compétitions, circulations / Internationalism(s) and Education during the Cold War. Actors, Rivalries and Circulations“, which will take place from 23 to 25 June 2021 in videoconference, by Zoom.

In addition to some thirty contributions, this conference will offer the opportunity to hear two keynotes: 

  • Wednesday 23 June, 9:15-10:15: Rita Hofstetter and Joëlle Droux (University of Geneva) : « Internationalismes éducatifs en négociations. Droits à l’éducation, droits de l’enfant, droits humains » 
  • Thursday 24 June, 17:15-18:15: Giles Scott-Smith (Leiden University) : “Sites of Exchange: Locating Mobility in Cold War Internationalisms

You can attend these 3 days by registering with the convenors: Raphaëlle Ruppen Coutaz (raphaelle.ruppencoutaz@unil.ch) or Damiano Matasci (damiano.matasci@unige.ch).

You will find all the information and the complete programme on the following page: https://news.unil.ch/display/1620216036222   

Parution – Varia, n° 153, revue “Histoire de l’éducation”, 2020/1

Bertrand Eychenne

Une formation sans sélection d’une élite scientifique et technique ? L’évaluation au Colegio Militar de Bogota (1848-1884) Training a scientific and technical elite without selection? Evaluation at the Colegio Militar de Bogota (1848-1884)

Clara Palmiste et Éric Jennings

La révocation des institutrices antillaises sous Vichy (1940-1943) The Dismissal of Female French Caribbean School Teachers under the Vichy Regime (1940-1943)

Bertrand Noblet

Une contre-révolution virile ? L’offensive du héros guerrier dans les manuels d’histoire du franquisme (1939-1975)  A masculine counter-revolution? The attack of the warrior hero in history textbooks during the Franco regime (1939-1975)

Camille Jaccard

Réseaux et revendications : le rôle des étudiants dans la diffusion de la psychologie genevoise dans la France d’après-guerre Networks and claims: the role of students in spreading Genevan psychology in post-war France

Malorie Ferrand

Aménager le territoire scolaire en milieu rural : négociations et jeux d’acteurs. Le réseau de CEG de l’académie de Grenoble (1959-années 1970)  Organising education territories in rural areas : negotiations and interplay between the various stakeholders. The secondary school network in Grenoble Education Authority territory (1959-1970s)

Notes critiques

En ligne sur OpenEdtion Journals et Cairn 

Publication – Livia Prüll, Christian George, Frank Hüther, “Universitätsgeschichte schreiben. Inhalte – Methoden – Fallbeispiele” [Ecrire l’histoire des universités. Contenu – méthodes – études de cas], 2020.

Allemand : In Vorbereitung auf die 75-Jahrfeier der Johannes Gutenberg-Universität Mainz hat der Forschungsverbund Universitätsgeschichte Wissenschaftlerinnen und Wissenschaftler aus Deutschland, Österreich und der Schweiz versammelt. Dieser Band präsentiert die Ergebnisse dieser Zusammenkunft. Im Zentrum stehen die Fragen nach dem Forschungsgegenstand der neueren Universitätsgeschichte sowie nach Methoden und Zugängen zur Erforschung der Universitätsgeschichte nach 1945. Ergänzt um einen Beitrag zur Universitätsgeschichte der DDR wird dabei der aktuelle Forschungsstand beleuchtet. Zwei Einzelbeispiele vermitteln schließlich den Umgang von Universitäten mit ihrer jüngeren Geschichte.

Anglais : In preparation of the 75th anniversary of the Johannes Gutenberg University Mainz the Research Alliance for the university history gathered scholars from Germany, Austria and Switzerland. This volume presents the proceedings of this meeting. The volume focuses on the recent history of the university as a field of research as well as methods to explore the history of the university after 1945. A contribution on the history of the university in the German Democratic Republic (GDR) highlights the current state of research. Two examples convey how universities cope with their recent history.

Publication – Michel Christian, Joëlle Droux, Rita Hofstetter (dir.), “Construire la paix par l’éducation : réseaux et mouvements internationaux au XXe siècle. Genève au cœur d’une utopie”, Alphil, 2020.

Le 2 juin 1913 s’ouvre à Paris le Xe Congrès international des femmes qui débouche sur un souhait : « Que les femmes s’initient au pacifisme, suprême affirmation du droit humain, et qu’elles s’en inspirent dans l’éducation des enfants. » On ne saurait mieux dire le lien étroit qui unit déjà combat pacifiste et enjeux éducatifs à la veille de la Première Guerre mondiale.

Cet ouvrage met précisément en lumière la façon dont les terrains éducatifs ont été traversés au fil du XXe siècle par une diversité de causes transnationales portées par la conviction que la paix se construit par l’éducation. À l’épicentre de ces réseaux, un lieu qui est bien plus qu’une ville: Genève, modeste cité lémanique qui se transforme à partir de 1919 en une véritable ruche internationaliste avec l’arrivée des premières grandes organisations internationales chargées de bâtir un nouvel ordre mondial.

L’ouvrage montre le rôle conféré à l’éducation afin de favoriser cette solidarité universelle et de faire circuler en Europe et dans le monde ces valeurs pacifistes qui nourrissent l’« esprit de Genève ». Les contributions dévoilent la diversité des acteurs individuels (pédagogues, psychologues, médecins, politiciens) et collectifs (réseaux scientifiques, mouvements associatifs et militants) engagés dans cette dynamique réformiste, et cela bien au-delà de l’entre-deux-guerres. Elles donnent à voir la richesse des initiatives alimentant cet élan pacifiste auprès des jeunes, entre les mains desquels se jouerait le devenir de la démocratie et de l’humanité. Les auteurs examinent aussi les controverses, les tensions et les concurrences qui entourent ces élans internationalistes. En mettant au jour les tribulations et les transformations de ces projets réformistes dans le temps et l’espace, l’ouvrage propose de nouveaux éclairages sur la genèse transnationale des politiques éducatives contemporaines.

Publication – Sylvia Garcia Delahaye (dir.), “Politique de l’enfance et de la jeunesse. La place des enfants et des jeunes dans la définition de politiques publiques”, Édition de l’École d’études sociales et pédagogiques (Lausanne), 2018.

La place attribuée aux enfants et aux jeunes a beaucoup évolué depuis la création des premières politiques publiques les concernant. Cet ouvrage propose une réflexion à partir d’une nouvelle politique de l’enfance et de la jeunesse dans un canton suisse (Vaud).

Cette politique, encouragée par la Confédération, s’est construite avec la participation des acteurs étatiques et paraétatiques, de la population et en particulier des enfants et des jeunes.

Témoignage utile pour la création de nouvelles politiques publiques et pour la conception d’outils méthodologiques appropriés, l’ouvrage s’adresse à un public de décideurs et décideuses, de professionnel·le·s et d’étudiant·e·s.

Publication – IJHE Bildungsgeschichte. International Journal for the Historiography of Education, n° 1/2020 (Allemagne)

Contributions

  • Merkverse, Lerngeschichten, Merkhände: Didaktische Praktiken im lateinischen Anfangsunterricht der Frühen Neuzeit [Memory devices, storytelling, and body mnemonics: Teaching Latin in early modern times]
  • How schools came to democratize merit, formalize achievement, and naturalize privilege: The case of the United States
  • “Balance of mind […] seems more necessary than the promotion of teaching machines” – Technology in Swiss schools in the 1960s
  • Transformative Theory of Bildung: A new chapter in the German tale of Bildung

Débats

  • The next generation of academics at the parting between academic technicians and social justice warriors

AàC – Idées reçues et nouvelles pistes de réflexion sur Grégoire Girard et l’histoire de l’éducation en Suisse (Fribourg, 17 avril 2021)

La littérature consacrée à Grégoire Girard (1765-1850), depuis plus de deux siècles, s’avère particulièrement riche et la trajectoire comme l’œuvre de ce scientifique semblent désormais éprouvées. Il serait toutefois regrettable de s’arrêter en route, puisque de très nombreuses pièces d’archives (correspondance, écrits divers, etc.) attendent encore d’être traitées. Par ailleurs, l’historiographie progresse et s’est dotée ces dernières années d’outils efficients qui permettent de réévaluer ou de complexifier les recherches rédigées dès la disparition du cordelier.

Dans cette perspective, le Cercle d’études Grégoire Girard organise un symposium le samedi 17 avril 2021 afin de dresser un état des lieux des études girardiennes, et en filigrane pour poser de nouvelles interrogations sur l’histoire de l’éducation en Suisse. Cet événement cherchera plus particulièrement à valoriser des investigations originales et à ouvrir des chantiers de recherche inédits.

Ce symposium se présentera sous une forme particulière – un peu différente d’un colloque – avec la présentation en maximum 15 minutes d’une thèse, d’une hypothèse, d’un positionnement ou d’un questionnement original sur l’œuvre philosophique, théologique, économique, architecturale, pédagogique, scientifique du Père Girard.

Dans cette perspective, les contenus suivants seront particulièrement appréciés :

  • une problématique, un axe de lecture original qui permettent d’interroger l’œuvre ou la trajectoire de Girard à nouveaux frais ;
  • une relecture ou une réinterprétation à partir d’une source originale, peu ou pas connue ;
  • une prise de position qui révèle une nouvelle lecture ou récuse une idée reçue ;
  • tout élément qui permettra de réévaluer un aspect ou d’initier une réflexion neuve sur Girard
  • mais aussi sur l’histoire de l’éducation suisse des 18e et 19e siècles.

Les propositions de maximum 400 mots, accompagnées d’un bref CV, sont à adressées d’ici au 1er novembre 2020 à l’adresse : cerclegregoiregirard@hotmail.com. Une réponse vous sera donnée le 11 janvier 2021. Les langues du symposium sont le français, l’allemand et l’anglais. Pour information, les contributions seront vraisemblablement publiées dans une collection à définir, sous la forme d’articles dynamiques de max. 25’000 signes (normes APA).

Séminaire – Une crise de l’enseignement de l’histoire en Europe? Perspectives et impasses de la construction scolaire de la conscience historique (ENS Ulm, site Jourdan)

Les séances ont lieu de 17h à 19h, à lÉcole Normale Supérieure, au 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris, salle R1-08, 1er étage.

Programme 2018-2019

  • 14 novembre 2018 : Luigi CAJANI (Université La Sapienza de Rome), Roman national ou histoire mondiale ? L’enseignement de l’histoire en Italie entre biais politique et exigences scientifiques.
  • 19 décembre 2018 :Arie WILSCHUT (Amsterdam University of Applied Sciences), A curriculum of frame-of-reference historical knowledge – the idea and the practical problems.
  • 16 janvier 2019 : Piero COLLA (Centre Maurice Halbwachs – CNRS, EHESS, ENS et Université de Bologne), L’histoire « décanonisée » : un exploit et une impasse du modèle scolaire suédois.
  • 13 février 2019 :Charles HEIMBERG et Aurélie DE MESTRAL (Equipe de didactique de l’histoire et de la citoyenneté – Université de Genève), L’enseignement de l’histoire en Suisse et ses défis récents : entre éclatement des situations, réification des ambitions et régressions historico-mémorielles.
  • 10 avril 2019 : Olga KONKKA (université Bordeaux Montaigne, CEMMC), L’histoire scolaire en Russie : le triomphe du modèle narratif ? L’étude des supports pédagogiques élaborés par des enseignants au prisme de la politique historique et des traditions didactiques.
  • 22 mai 2019 : Rainer BENDICK (conseiller pédagogique auprès du SESMA, régionale de Brunswick), Quelle crise ? L’enseignement de l’histoire en Allemagne entre structure fédérale du système éducatif et concepts didactiques.