Publication – Catherine Dorison, Jean-Pierre Chevalier, Anissa Belhadjin, Marie-Laure Elalouf et Maryse Lopez, « Des écoles normales à l’ESPE. Témoignages de formateurs », PU Grenoble, 2018.

La qualité du système d’enseignement dépend en partie de l’efficacité de la formation de ses enseignants. Alors, comment former les enseignants ?

En quarante ans, les modalités de la formation initiale et continue des enseignants ont été plusieurs fois modifiées, chaque changement étant censé ouvrir une ère nouvelle. Cet ouvrage revient sur ce passé en donnant la parole à ceux qui ont mis en oeuvre ces réformes successives : les formateurs d’enseignants. Quarante-cinq entretiens ont été réalisés auprès de formateurs ayant exercé dans les écoles normales, à l’IUFM, à l’ESPE de l’académie de Versailles. Ils témoignent de leurs choix pédagogiques, des controverses professionnelles, de l’importance du groupe de pairs. En nous replongeant dans l’histoire récente, ils mettent en lumière les enjeux des évolutions et des choix politiques.

À travers l’exemple de l’académie de Versailles, on comprend ainsi comment se forment une culture professionnelle des formateurs et les conditions d’une circulation des savoirs entre les mondes de la recherche pédagogique, de la formation et de la profession enseignante. Ces témoignages constituent une histoire locale qui a l’ambition d’être un élément d’une histoire globale de la formation des enseignants.

Publication – Arlette Capdepuy, « De la Jeunesse hitlérienne aux camps de prisonniers de l’Atlantique. Lettres de Wolfram Knöchel (1943-1948) », à paraître en 2020 aux PU Bordeaux.

Wolfram Knöchel appartient à cette génération d’Allemands porteurs du projet nazi avant de payer le prix fort de son échec. Lycéen enrôlé dans la Wehrmacht en 1943 après avoir été embrigadé dans les Jeunesses hitlériennes, il est fait prisonnier de guerre en mars 1945 par les Américains. Transféré aux Français et affecté dans le Sud-Ouest près du littoral atlantique, il se porte volontaire pour le déminage. Loin des siens restés dans la zone soviétique d’occupation, il doit surmonter ses souffrances physiques et morales. Libéré fin décembre 1947, il sort transformé de sa captivité. C’est ce processus que donnent à lire les quelque 170 lettres écrites à ses parents entre 1943 et 1948, miraculeusement conservées. On y suit ses réflexions, ses inquiétudes, ses doutes, son aveuglement aussi. Ce témoignage exceptionnel reflète la sortie de guerre d’un jeune soldat et inscrit son histoire personnelle dans celle, plus large, des rapports franco-allemands à un moment clef de l’histoire européenne.

Actualité – Appel à témoignages « 39-45 : enfance et jeunesse »

1939-1945, années terribles de la Seconde Guerre mondiale.
Au cœur des événements tragiques se trouvaient les plus jeunes. Enfance et adolescence, périodes charnières de la construction de l’individu, ont alors été marquées du fer rouge de la guerre. La faim, la peur, l’exode, les proches mobilisés… mais aussi les petits événements de la vie quotidienne qui se poursuit malgré la guerre : l’école, les copains, l’entrée dans la vie professionnelle…

Micro-Archives, association dédiée à la sauvegarde des archives des particuliers, collecte la parole des femmes et des hommes sur leur enfance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Vous avez vécu cette période sombre ? Racontez-nous-la ! Toutes les mémoires sont importantes car elles témoignent, à leur façon, de ce qu’a réellement représenté la Seconde Guerre mondiale dans la vie quotidienne des jeunes Français.

Continuer la lecture de « Actualité – Appel à témoignages « 39-45 : enfance et jeunesse » »