Soutenance de thèse – Philippe Meltz, “Joffre Dumazedier (1915-2002), Le Style, l’Engagement et la Méthode”

Philippe Meltz a soutenu sa thèse pour le doctorat le 21 janvier 2022 (Université Paris III – Sorbonne Nouvelle)

Cette thèse inscrite dans le champ de l’histoire culturelle, parcourt la biographie intellectuelle du sociologue Joffre Dumazedier chercheur et militant aux prises avec les problématiques de son temps. Au fur et à mesure émergent des thématiques et paradigmes toujours féconds aujourd’hui : loisir, temps libéré, développement d’un temps à soi, société éducative, temps sociaux et pouvoirs culturels, formation et autoformation tout au long de la vie, manières et style de vie…. Le récit chemine avec ce témoin des sciences humaines et sociales du XXe siècle dans ses recherches scientifiques, ses engagements et ses actions. La thèse instaure un dialogue avec les clercs et publicistes non-conformistes des années trente, les réseaux de Résistants du Vercors, jusqu’aux « intellectuels sans attaches », chahutés par les mutations post-industrielles. Elle interroge la légitimité des concepts et de la théorie du loisir en observant les caractéristiques d’une sociologie dumazediérienne dans les laboratoires du CNRS et dans ses liens avec la postérité de sa pensée. Enfin, elle développe l’héritage du chercheur engagé dans l’éducation populaire, notamment au travers de la fondation et de la présidence pendant 22 ans du mouvement Peuple et Culture. Le propos s’attache à réévaluer tout l’apport de la sociologie de Joffre Dumazedier dans ses oppositions, ses dialogues, ses complicités avec les intellectuels de son temps. Pourtant au fil des pages, reste en suspens les raisons pour lesquelles les découvertes et réflexions sociologiques de Joffre Dumazedier ont été minorées, et ce, malgré le succès en librairie des traductions en douze langues de son livre le plus connu : Vers une civilisation du loisir ? paru en 1962.

Publication – Jan Surman, “Universities in Imperial Austria 1848-1918: A Social History of a Multilingual Space”, 2019.

Combining history of science and a history of universities with the new imperial history, Universities in Imperial Austria 1848–1918: A Social History of a Multilingual Space by Jan Surman analyzes the practice of scholarly migration and its lasting influence on the intellectual output in the Austrian part of the Habsburg Empire.

The Habsburg Empire and its successor states were home to developments that shaped Central Europe’s scholarship well into the twentieth century. Universities became centers of both state- and nation-building, as well as of confessional resistance, placing scholars if not in conflict, then certainly at odds with the neutral international orientation of academe.

By going beyond national narratives, Surman reveals the Empire as a state with institutions divided by language but united by legislation, practices, and other influences. Such an approach allows readers a better view to how scholars turned gradually away from state-centric discourse to form distinct language communities after 1867; these influences affected scholarship, and by examining the scholarly record, Surman tracks the turn.

Drawing on archives in Austria, the Czech Republic, Poland, and Ukraine, Surman analyzes the careers of several thousand scholars from the faculties of philosophy and medicine of a number of Habsburg universities, thus covering various moments in the history of the Empire for the widest view. Universities in Imperial Austria 1848–1918 focuses on the tension between the political and linguistic spaces scholars occupied and shows that this tension did not lead to a gradual dissolution of the monarchy’s academia, but rather to an ongoing development of new strategies to cope with the cultural and linguistic multitude.

Parution: Lettres de François Gény à Raymond Saleilles (1892-1912)

A paraître: Lettres de François Gény à Raymond Saleilles (1892-1912) – Une trajectoire intellectuelle – Correspondance établie, présentée et annotée par Christophe Jamin, Frédéric Audren et Sylvain Bloquet, Lextenso Editions, 2015.

Cette importante correspondance (près de 450 lettres) entre deux professeurs de droit est très riche d’information sur la vie professionnelle et personnelle des professeurs de la Belle Epoque.

AAC: The Academic World in the Era of the Great War

Un appel à communication, dans le cadre des nombreuses manifestations relatives au centenaire de la Grande Guerre, qui concerne directement les historiens de l’éducation: “The Academic World in the Era of the Great War”.

The Great War could neither have been fought nor won without scientific knowledge. Academic expertise in various fields, from history and law to chemistry and medicine, proved crucial to its prosecution. New links were forged with government that would alter forever the ways in which universities functioned and their relationship with the state. As communities, universities were at the heart of the societal and cultural mobilization for the war (through the activities of their staff, the roles played by students and alumni and the use of university facilities for hospitals, public meetings and war-time education).

Continuer la lecture de « AAC: The Academic World in the Era of the Great War »

AAC: Pratiques d’enseignement et de recherche dans les antennes universitaires

Le RESUP organise en partenariat avec Le LabEx SMS (Structurations des Mondes Sociaux) un workshop à destination de chercheurs de différentes disciplines qui s’intéressent à la question des pratiques de recherche et d’enseignement supérieur dans les antennes universitaires.

Ce séminaire aura lieu le 8 mars à l’Université Toulouse le Mirail.
La date limite de réception des propositions est fixée au : 24 janvier 2013.

Cliquer sur le lien suivant pour accéder à l’appel à proposition de communications.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search