Parution – History of Education Review, Volume 49, Issue 2, 2020

https://www.emerald.com/insight/publication/issn/0819-8691/vol/49/iss/2

“The NOSCA Mafia”: overseas student activism in Australia, 1985–1994

Tim Briedis

The New South Wales Teachers Federation, the Conciliation Committee of 1927-1929, and the Formation of the Educational Workers League

Dorothy KassMartin Sullivan

Collegial governance in postwar Australian universities

Joel Barnes

Education in the apocalypse: disaster and teaching on British television

Marcus Harmes

Remembering and forgetting the arts of technical education

John Pardy

The quarantine archives: educators in “social isolation”

Ligia (Licho) López LópezChristopher T. McCawRhonda Di BiaseAmy McKernanSophie RudolphAristidis GalatisNicky DulferJessica GerrardElizabeth McKinleyJulie McLeodFazal Rizvi

Australian university and medical school life during the 1919 influenza pandemic

James Waghorne

A history of university income in the United Kingdom and Australia, 1922–2017

Tamson Pietsch

“Not in the business of indoctrination”: religious education in South Australian public schools, 1968–1980

Stephen James Jackson

Parution – Ethan Schrum, « The Instrumental University. Education in Service of the National Agenda after World War II », Cornell UP, 2019

https://www.cornellpress.cornell.edu/book/9781501736643/the-instrumental-university

In The Instrumental University, Ethan Schrum provides an illuminating genealogy of the educational environment in which administrators, professors, and students live and work today. After World War II, research universities in the United States underwent a profound mission change. The Instrumental University combines intellectual, institutional, and political history to reinterpret postwar American life through the changes in higher education.

Acknowledging but rejecting the prevailing conception of the Cold War university largely dedicated to supporting national security, Schrum provides a more complete and contextualized account of the American research university between 1945 and 1970. Uncovering a pervasive instrumental understanding of higher education during that era, The Instrumental University shows that universities framed their mission around solving social problems and promoting economic development as central institutions in what would soon be called the knowledge economy. In so doing, these institutions took on more capitalistic and managerial tendencies and, as a result, marginalized founding ideals, such as pursuit of knowledge in academic disciplines and freedom of individual investigators.

The technocratic turn eroded some practices that made the American university special. Yet, as Schrum suggests, the instrumental university was not yet the neoliberal university of the 1970s and onwards in which market considerations trumped all others. University of California president Clark Kerr and other innovators in higher education were driven by a progressive impulse that drew on an earlier tradition grounded in a concern for the common good and social welfare.

Parution – Yamina Bettahar (dir.), « Universités et grandes écoles. Circulations internationales étudiantes et scientifiques d’hier à aujourd’hui », Presses universitaires de Nancy – Editions Universitaires de Lorraine, 2020

https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100431930&fa=description

Le phénomène de mobilité et circulation internationale estudiantine et scientifique est un phénomène ancien. On peut considérer que le début du XIXe siècle marque le départ d’une expansion significative. Au cours de ces dernières décennies, ce phénomène s’est accéléré et constitue aujourd’hui un enjeu important pour les établissements d’enseignement supérieur (universités et grandes écoles) européens et internationaux, confrontés à un mouvement continu de réorganisation institutionnelle, sommés de relever les défis liés à l’internationalisation et à la mondialisation des échanges universitaires et scientifiques.

L’objet de cet ouvrage est de confronter les travaux de chercheurs issus d’horizons différents afin d’apporter des points de vue distanciés susceptibles d’éclairer les mutations actuelles autour de ces questions et de présenter des expériences de mobilité et de circulation vécues dans différentes configurations et contextes.

Parution – Italo Birocchi (dir.), « La Facoltà di giurisprudenza dell’università di Cagliari », tome I, « I. Dai progetti cinquecenteschi all’Unità d’Italia » [La faculté de droit de l’université de Cagliari, tome 1, Des projets du XVIe siècle à l’unification de l’Italie], ETS, 2018

http://www.edizioniets.com/scheda.asp?n=9788846752215

Français

Dans une double perspective, le livre raconte l’histoire de la faculté de droit de Cagliari depuis les plans de fondation de l’université au XVIe siècle jusqu’à l’unification de l’Italie : comme lieu de formation des juristes et, en étroite corrélation, comme carrefour pour l’accès aux postes et aux professions et pour une position privilégiée au sein de la polis. D’où les questions qui concernent, d’une part, les aspects de l’enseignement (le nombre d’étudiants, les cours, la fréquentation des conférences, les manuels, les bibliothèques, les examens, du point de vue des étudiants ; le recrutement, les engagements académiques, les outils pédagogiques, les horizons scientifiques et les méthodes, du point de vue des enseignants) ; d’autre part, l’impact sur le tissu social, selon des courants culturels dont la Faculté est l’expression et qu’elle contribue à son tour à mettre en œuvre. Même en temps de crise, la Faculté a fonctionné comme un dépositaire de connaissances juridiques, a communiqué avec le monde des professions et des institutions, et a formé des élites.

Premier volume d’une histoire qui se poursuivra jusqu’à nos jours, et fruit de la collaboration de chercheurs aux compétences différentes, le livre aborde les principaux problèmes historiographiques avec de nouvelles recherches archivistiques et une approche comparative : la ferveur après la fondation, la réduction de sa fonction dans les décennies suivantes, la refondation laborieuse par Bogini, les juristes « jacobins », la faculté de masse dans les années autour de la « fusion parfaite ». Et, tout en reconstruisant un itinéraire dont le thème dominant semble être celui de la formation du juriste de droit national, il propose également de nouvelles questions.

Italien

Sotto una duplice angolazione il libro racconta la storia della Facoltà di Giurisprudenza di Cagliari dai progetti cinquecenteschi di fondazione dell’ateneo fino all’Unità: come luogo di formazione del giurista e, in stretta correlazione, come momento di snodo per l’accesso alle cariche, alle professioni e per una collocazione privilegiata entro la polis. Da qui le domande che riguardano, da un lato, gli aspetti dell’insegnamento (il numero degli studenti, i corsi, la frequenza alle lezioni, i manuali, le biblioteche, gli esami, dal punto di vista dei discenti; il reclutamento, gli impegni accademici, gli strumenti didattici, gli orizzonti scientifici e di metodo, nell’ottica dei docenti); dall’altro gli impatti nel tessuto sociale, secondo indirizzi culturali di cui la Facoltà era espressione e che a sua volta contribuiva a implementare. Anche nei momenti di crisi, essa operava come deposito di conoscenza giuridica, dialogava con il mondo delle professioni e delle istituzioni, formava le élites.

Primo volume di una storia che arriverà fino ai giorni nostri e frutto della collaborazione di studiosi dalle competenze diverse, il libro affronta con nuove ricerche archivistiche e con sguardo comparatistico i principali problemi storiografici: il fervore dopo la fondazione, la reductio della sua funzione nei decenni successivi, la faticosa rifondazione boginiana, i giuristi “giacobini”, la Facoltà di massa negli anni a ridosso della “fusione perfetta”. E, mentre ricostruisce un itinerario in cui il tema dominante appare quello della formazione del giurista del diritto patrio, propone anche questioni nuove.

Parution – « La oposición política al franquismo en la Universidad » [L’opposition politique au franquisme dans l’Université], revue CIAN-Revista de Historia de las Universidades, Vol. 23, Núm. 1 (2020)

Presentación. La oposición política al franquismo en la Universidad
Alberto Carrillo-Linares
PDF
11-20
La represión de la protesta estudiantil durante el franquismo (1936-1976)
Eduardo González Calleja
PDF
21-54
Universitarias en el antifranquismo. Mujeres, movilización estudiantil y feminismo, 1960-1975
Mónica Moreno Seco
PDF
55-85
La prensa estudiantil bajo dictadura. Apuntes para un estudio comparativo entre España y Argentina
Guadalupe A. Seia
PDF
87-117
La Universidad de Santiago de Compostela (1939-1969): de la indiferencia y la “no adhesión” al antifranquismo
Ricardo Gurriarán Rodríguez
PDF
119-147
Movimiento estudiantil antifranquista en Andalucía
Alberto Carrillo-Linares
PDF
149-178

Parution – « The pedagogical reception of European culture. Its legacy in the construction of Europe after the Great War », revue Educació i Història, n° 33, 2019

Presentation. The pedagogical reception of European culture. Its legacy in the construction of Europe after the Great WarPDF
Isabel Vilafranca, Eulàlia Collelldemont9-13
The great active lesson of the teacher Enric Gibert i CaminsPDF
Salvador Domènech i Domènech15-33
Mental trips to Europe from school: Europe through projector slidesPDF
Eulàlia Collelldemont, Isabel Vilafranca35-74
Russia, between orthodox tradition and the Soviet revolutionPDF
Raquel de la Arada, Ferran Sánchez Margalef, Conrad Vilanou Torrano75-124
May ’68 and its impact on poor pedagogical discoursesPDF
Albert Esteruelas Teixidó, Jordi Garcia Farrero125-150
University and trips (that perhaps ought to be made)PDF
Francisco Esteban, Jordi Planella151-175

Parution – « Aportaciones a la historia de la educación matemática » [Contributions à l’histoire de l’enseignement des mathématiques], n° 29, revue Historia de la educación, 2020

https://revistas.usal.es/index.php/0212-0267/issue/view/hedu202039

Dossier : « Aportaciones a la historia de la educación matemática » [Contributions à l’histoire de l’enseignement des mathématiques]

María Teresa González Astudillo y Wagner Rodrigues Valente,Historia de la Educación Matemática. Presentación

Wagner Rodrigues Valente, Las matemáticas de la enseñanza y la enseñanza de las matemáticas: fracciones en la escuela primaria, segunda mitad del siglo xix [Les mathématiques de l’enseignement et l’enseignement des mathématiques : les fractions dans les écoles primaires, seconde moitié du XIXe siècle]

Isabel M.ª Sánchez Sierra y M.ª Teresa González Astudillo, Concepciones de la Geometría Analítica en los libros de texto de secundaria y Universidad en España durante el siglo xix [Conceptions de la géométrie analytique dans les manuels scolaires et universitaires en Espagne au XIXe siècle.]

Iran Abreu Mendes, Atividades matemáticas de Francisco Ferreira de Vilhena Alves na Revista Pedagógica A Escola (Belém/Brasil) entre 1900 e 1905 [Activités mathématiques de Francisco Ferreira de Vilhena Alves dans la Revista Pedagógica A Escola (Belém/Brésil) entre 1900 et 1905)

Maria Cristina Almeida y José Manuel Matos, O conhecimento do professor em tempos de mudança curricular. O caso da Telescola portuguesa (1965-1967) [Les connaissances des enseignants en période de changement de programme. Le cas de la Telescola portugaise (1965-1967)]

Dolores Carrillo Gallego, José Francisco Castejón Mochón y Pilar Olivares Carrillo, Problemas de sumar y restar en los cuadernos Rubio (España) [Problèmes d’addition et de soustraction dans les cahiers Rubio (Espagne)]

Vanesa Pacheco Moros y Fredy Enrique González, Una historia del primer programa latinoamericano de postgrado en Educación Matemática [Une histoire du premier programme latino-américain de troisième cycle en enseignement des mathématiques]

Alejandra Deriard, Llegada de las ideas de la Didáctica de la Matemática francesa a los documentos oficiales de la Municipalidad de Buenos Aires [L’arrivée des idées de la Didactique française des mathématiques dans les documents officiels de la municipalité de Buenos Aires.]

Varia

Willem Frijhoff, Multilingualism and plurilingualism: language use and education, teaching and proficiency as social and cultural assets in the Dutch Golden Age [Multilinguisme et plurilinguisme : l’utilisation des langues et l’éducation, l’enseignement et la maîtrise des langues comme atouts sociaux et culturels au Siècle d’or néerlandais]

Antonella Cagnolati, La revolución educativa y el Humanismo italiano: De ingenuis mor-ibus et liberalibus adolescentiae studiis de Pier Paolo Vergerio [La révolution éducative et l’humanisme italien: De ingenuis moribus et liberalibus adolescentiae studiis de Pier Paolo Vergerio]

Federico Briante Benítez, La educación moral en las primeras edades a través del teatro español del siglo xviii y primera mitad del xix [L’éducation morale dans les premiers âges à travers le théâtre espagnol du XVIIIe et de la première moitié du XIXe siècle.]

Conrad Vilanou Torrano e Isabel Vilafranca Manguán, La pedagogía católica italiana: entre el positivismo y el neoidealismo. Notas sobre su presencia en España (1870-1968) [La pédagogie catholique italienne : entre positivisme et néoidéalisme. Notes sur sa présence en Espagne (1870-1968)]

Carmen Sanchidrián Blanco,El método Montessori en la educación infantil española: luces y sombras [La méthode Montessori dans l’éducation de la petite enfance en Espagne : ombres et lumières]

José Luis Corzo, La pedagogía de Milani en España e Iberoamérica [La pédagogie de Milani en Espagne et en Amérique latine]

Elias Souza Dos Santos, Margarida Louro Felgueiras y Cristiano Ferronato, Educação musical escolar em Portugal: a disciplina Canto Coral na Primeira República (1910-1926) [L’enseignement musical scolaire au Portugal : la discipline Chant choral dans la Première République (1910-1926)]

Rosa María Cid Galante, Las escuelas de adultas en los inicios del siglo xx: legislación, currículo y justificación. Caso particular de Orense [Les écoles pour adultes au début du 20e siècle : législation, programme et justification. Le cas particulier d’Orense]

Rosa Ortiz De Santos, Una encuesta paralizada en el tiempo: el cuaderno de preparación de lecciones [Une enquête figée dans le temps : le cahier de préparation des leçons]

Parution – « Konservatismus und Pädagogik im Europa des 20. Jahrhunderts » [Conservatisme et pédagogie dans l’Europe du XXe siècle], n°26, Jahrbuch für Historische Bildungsforschung, 2020

https://www.klinkhardt.de/verlagsprogramm/2413.html

Dossier

Schwerpunkt – Konservatismus und Pädagogik im Europa des 20. Jahrhunderts [Conservatisme et pédagogie dans l’Europe du XXe siècle]

Redaktion: Michael Geiss, Sabine Reh

Michael Geiss/Sabine Reh: Konservatismus und Pädagogik im Europa des 20. Jahrhunderts [Conservatisme et pédagogie dans l’Europe du XXe siècle]

Wilfried Göttlicher: Zwischen Bauerntumsideologie und Bildungsexpansion: Die
Konservativen und die Reform der österreichischen Landschule, ca. 1925 bis 1965 [Entre l’idéologie paysanne et l’expansion de l’éducation : l’histoire de l’Europe.
Les conservateurs et la réforme de l’école rurale autrichienne, de 1925 à 1965]

Harald Jarning: Comprehensive schooling – the right way conservative policies regarding common schooling in Norway, 1920-2020 [La scolarisation globale – la bonne voie – les politiques conservatrices concernant la scolarisation commune en Norvège, 1920-2020.]

Julia Kurig: Gymnasiale Elitebildung zwischen Diktatur und Demokratie [L’éducation des élites dans les lycées entre dictature et démocratie]

Rita Casale/Catrin Dingler: Der „gesunde Kern“ der Universitätsidee [Le « noyau sain » de l’idée universitaire]

Joakim Landahl: Defending Christianity as a school subject: mass petitions and the mobilization of public opinion in the Swedish sixties [Défendre le christianisme en tant que matière scolaire : pétitions de masse et mobilisation de l’opinion publique dans les années soixante en Suède.]

Monika Mattes: „Mut zur Erziehung“, „humane Schule“ und Konservatismus [« Courage d’éduquer », « école humaine » et conservatisme]

Andrea De Vincenti/Norbert Grube/Andreas Hoffmann- Ocon: Konservative Markierungen in bildungspolitischen Reformen. Fallbeispiele aus dem Zürcher Bildungswesen in den 1970er- und 1980er-Jahren [Marqueurs conservateurs dans les réformes de la politique éducative. Études de cas du système éducatif zurichois dans les années 1970 et 1980]

Quelle / Source

Carola Groppe: Texte einer Diskursgemeinschaft: Die preußischen Heeresreformer schreiben über Bildung [Textes d’une communauté de discours : les réformateurs de l’armée prussienne écrivent sur l’éducation.]

Bettina Irina Reimers/Sabine Reh: Ein frühes Manuskript von Berthold Otto über den Liberalismus [Un manuscrit ancien de Berthold Otto sur le libéralisme]

Parution – Brendan P. Carmody, « The Emergence of Teacher Education in Zambia », Emerald, 2020

This historical narrative focuses on the emergence of teacher education in Zambia. Providing archival material, diverse interpretations, local voices through interview and email, it engages the reader in a complex recipe of viewpoints. It rehearses how teacher education developed from a form of apprenticeship in remote villages to the more centralized ‘normal school’ in colonial times through to colleges with nationwide catchment and more recently to university accreditation. Schooling as an avenue to social mobility and nation building, the challenges of student centred-learning and the development of teachers as professionals are central themes throughout the text. Also analysed is the nature of education offered at different times and how the teacher and his/her education reflect this, arguing the need for a fundamentally new philosophy of education and a mode of teacher formation in line with it.

Antonin Dubois, « Organiser les étudiants. Socio-histoire d’un groupe social (Allemagne et France, 1880-1914) », éditions du Croquant, 20

Comment les étudiants sont-ils devenus un groupe social, organisé et reconnu comme tel ?

En France comme en Allemagne, ce livre révèle le rôle décisif des organisations étudiantes dans ce processus. Instances de représentation et de socialisation, elles ont contribué à faire des étudiants un groupe aux caractéristiques communes.

En articulant rapport à l’État et sociabilité associative, formes de socialisation et manifestations politiques, négociations avec les pouvoirs publics et catégorisation ou encore alliances nationales et conflits locaux, l’auteur retrace la formation des étudiants comme groupe entre 1880 et 1914 et les origines des formes actuelles de leur organisation.

 Antonin Dubois est docteur en histoire de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et de l’Université de Heidelberg. Ses recherches portent sur l’histoire contemporaine des étudiants et des universités en France, en Allemagne et plus largement en Europe.

Séminaire – « L’École au temps de la crise sanitaire: quelles continuités et quels changements en France (et ailleurs) ? », Laboratoire de l’éducation, juin 2021

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine séance du séminaire des doctorant·es et des jeunes chercheur·es organisé dans le cadre des projets du LLE – Laboratoire de l’Education.

Elle se déroulera le mercredi 02 juin 2021, de 14h à 16h30 en visioconférence.

Nous accueillerons Filippo Pirone, maître de conférence en sciences de l’éducation et de la formation à l’université de Bordeaux, qui interviendra sur: 

« L’École au temps de la crise sanitaire: quelles continuités et quels changements en France (et ailleurs)? »

Les séances s’adressent à un public de doctorant·es (ou futurs doctorant·es) et à toute personne s’intéressant aux problématiques éducatives, depuis les diverses disciplines des sciences sociales, didactiques et linguistiques. 

Recrutement – Ingénieur d’études en SHS sur le projet ORLYSUP (Orientation du lycée au supérieur) à l’Université de Rouen-Normandie

  • Famille d’activité professionnelle : Production, traitement, analyse de données et enquête
  • Famille d’activité professionnelle REME : Enseignement supérieur – Recherche (BAP D2A41)
  • Catégorie : A
  • Modalité de recrutement : par recrutement 12 mois renouvelables, sur un projet de recherche d’une durée de 4 ans. Début : 16 septembre 2021
  • Localisation géographique : Université Rouen Normandie, campus Mont Saint Aignan
  • Rattachement administratif et financier : INSPE
  • Hébergement : IRIHS
  • Laboratoire de rattachement : CIRNEF
  • Pour le volet opérationnel, sous la responsabilité de : Carole Daverne-Bailly, porteur du projet ORLYSUP
  • Moyen utilisé : poste sur contrat Région Normandie et Caisse des dépôts et consignations
  • Niveau de rémunération : basé sur la grille indiciaire d’un ingénieur d’études classe normale.
  • Quotité de travail : 100% temps plein
  • Profil recherché : il est fortement recommandé que la personne recrutée soit titulaire d’un master en sciences humaines et sociales.

CV et lettre de motivation à envoyer au plus tard le lundi 30 août 2021

Contacts et renseignements

  • Carole Daverne-Bailly, porteur du projet ORLYSUP : carole.daverne-bailly [at] univ-rouen.fr
  • Amaël André, référent du PIA3 pour l’université Rouen Normandie : amael.andre [at] univ-rouen.fr
  • Cindy Carrein-Lerouge, responsable de l’axe 2 du projet ORLYSUP : cindy.carrein [at] univ-rouen.fr

AàC – « A l’école de la ville », revue Urbanités

Pour rappel, l’appel à propositions d’articles pour le numéro 16 de la revue pluridisciplinaire Urbanités, intitulé « A l’école de la ville » est disponible à cette adresse : https://www.revue-urbanites.fr/appel-16/

Les propositions sont attendues pour le 17 mai 2021.

Intitulé « À l’école de la ville », ce numéro souhaite réunir des contributions s’intéressant à la dimension urbaine des transformations contemporaines de l’école et de l’université : transformation des publics, modification des logiques de gouvernance des établissements, transformation du sens social de la formation, sans oublier les reconfigurations du rôle des États dans les questions éducatives.

Il s’agira d’approfondir la réflexion sur le rôle spécifique des contextes urbains dans le façonnement des hiérarchies scolaires et universitaires, abordés par l’angle des publics ou des établissements, sans oublier les activités scientifiques.  En parallèle, nous souhaitons également interroger ce que ces inégalités, différenciations et hiérarchisations éducatives qui se construisent et s’expriment spatialement font aux conditions, pratiques et contenus d’enseignement. En mettant l’accent sur ce qui se joue dans les salles de classes des écoles, collèges, lycées ou universités ou autres établissements publics ou privés (IUT, grandes écoles, classes préparatoires…), il s’agira d’ouvrir la réflexion sur les liens entre l’ancrage spatial des établissements et les contenus des enseignements comme les manières de les transmettre.

Les propositions d’articles (1 page) sont attendues pour le 17 mai et sont à envoyer à contact [at] revue-urbanites.fr

Marine Duc et Camille Vergnaud, coordinatrices du numéro, pour Urbanités

Parution – Aimé Hounzandji, « Une université nationale en Afrique occidentale. Dahomey-Bénin (1944-1974) », L’Harmattan

Étudier l’histoire de l’université, c’est aussi faire l’histoire de la société, de la jeunesse, des élites, du pouvoir, de l’administration et des relations internationales. Cet ouvrage est une contribution à l’histoire des universités en Afrique subsaharienne. Il montre comment une université a pu être un lieu clé dans le processus de construction nationale du Dahomey-Bénin, au lendemain des indépendances africaines de 1960.

Study the history of the university is also study the history of society, youth, elites, power, administration and international relations. This book is a contribution to the history of universities in sub-Saharan Africa. It shows how a university could be a key place in the process of national construction of Dahomey-Benin, in the aftermath of African independence in 1960.

Séminaire – « L’Université de Nancy après la Seconde Guerre mondiale »

Le séminaire est organisé par les Archives Henri Poincaré et s’inscrit dans le cadre des activités du projet CPER « L’université de Nancy après la Seconde Guerre Mondiale ». Il vise à rassembler des contributions portant sur toutes les dimensions de l’histoire du pôle universitaire nancéien, sans exclusive disciplinaire ou institutionnelle. Les séances ont lieu une fois par mois, les vendredis après midi, de 14 heures à 16 heures. Less séances sont disponibles en replay sur la plate-forme vidéo des Archives Poincaré.

La première séance aura lieu le 5 mars 2021 avec une intervention de Laurent Rollet et Etienne Bolmont : «  Prosopographie des enseignants de la Faculté des sciences de Nancy (1854-1918) ».

Résumé : Cette étude prosopographique s’intéresse aux parcours des enseignants de la Faculté des sciences de Nancy, de sa création en 1854 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. Nous caractériserons le fonctionnement d’une faculté des sciences de province sur cette période en identifiant des spécificités locales (poids des instituts techniques, situation privilégiée de Nancy après la Guerre de 1870) tout en portant notre attention sur l’ensemble des enseignants, des chargés de cours aux professeurs. Nous rectifierons ainsi une représentation faussée de l’articulation entre Paris et sa province en matière de formation scientifique supérieure : une faculté, fut-elle périphérique, peut également être un centre scientifique autonome, dynamique et rayonner nationalement. Elle peut également offrir de réelles opportunités de carrière et maintenir en son sein des enseignants de grande valeur. D’un point de vue méthodologique, en adoptant la perspective d’une « histoire par en bas » des enseignants, plutôt qu’en nous focalisant sur les seuls professeurs titulaires de chaires, nous rendrons compte de la complexité institutionnelle, administrative et pédagogique d’un lieu de formation universitaire.

La conférence aura lieu sur Zoom. Pour y participer et obtenir les codes, veuillez prendre contact avec Laurent Rollet (laurent.rollet [at] univ-lorraine.fr)

Programme des séances suivantes…

  • 26 mars 2021 | Françoise Birck (Archives Poincaré, Université de Lorraine) | « Histoire de l’Institut d’Administration des Entreprises de Nancy » 
  • 16 avril 2021 |  Xavier Riondet (LISEC, Université de Lorraine) | « Histoire des sciences de l’éducation à Nancy »
  • 14 mai 2021 | Christophe Eckes (Archives Poincaré, Université de Lorraine) | Autour du doyen Delsarte
  • 11 juin 2021 | Hala Khassiba (Archives Poincaré, Université de Lorraine) | Histoire de l’informatique universitaire à Nancy (1950-1980)
  • 2 juillet 2021 | Samuel Provost et Laurent Rollet (Archives Poincaré, Université de Lorraine) | Dons et legs à l’Université de Nancy (1854-1930)

AàC – Colloque international « Universities and witchcraft. In Europe between the Middle Ages and the Early Modern Period », 9-10 Sept. 2021, Bologne

The Centro interuniversitario per la storia delle università italiane (CISUI) is hosting the
“Universities and Witchcraft in Europe between the Middle Ages and the Early Modern Period ” conference. The Conference theme is the involvement of Universities “as institutions”, over the issue of witchcraft from the Middle Ages to the Modern Age throughout Europe: west, east, Catholic, Protestant.

Decisions made by academic institutions throughout the period in question had a major cultural and social impact. Such was the case, for example, of the responsa issued by the College of Theologians of the University of Paris in 1398. They approved twenty-eight articles condemning not only Satan’s snares, the Devil’s Contracts and magical practices used to subjugate devils to his service, but condemned also the scepticism of those who did not believe in the articles’ effectiveness. The articles addressed issues relating to witchcraft and covered intellectuals “as professors”, students’ behaviours, attitudes, doctoral theses and dissertations, as well as university courses.

In the spirit of the above and by way of illustration, the main aspects (12th to 18th centuries) on which proposals for papers should be based are:

  1. The reactions of universities to cases in which their students and professors were formally
    questioned over witchcraft;
  2. University courses and responsa / consilia on matters of witchcraft;
  3. Doctoral theses and dissertations on witchcraft;
  4. Student behaviours, attitudes, and witchcraft (e.g. blasphemy and superstitions ventilating
    witchcraft; provisions of university college statutes; provisions regarding student behaviour and parties; satirical compositions).

Alongside Italian, conference languages include French, English, Spanish and German.
Proposals (title and abstract of no more than ten lines, together with name, contact details, and a brief curriculum vitae) must be submitted to the Scientific Committee – professors Patrizia Castelli, Marco Cavina, Guido Dall’Olio, Maria Rosa Di Simone, and Vincenzo Lavenia) – by and no later than 16 November 2020 at the following email address: cisui.redazione [at] unibo.it. Responses to proposals will be sent by 21 December.

CISUI will arrange overnight hotel stay and meals for conference speakers, as well as
publication of conference papers in the CISUI series “Studi e ricerche sull’università”, Il Mulino Editore

Parution – Encyclopédie ENHE : « D’une éducation pour l’Europe à une éducation européenne »

Nouveau bloc de notices dans l’ENHE :

Parution – Jussi Välimaa, « A History of Finnish Higher Education from the Middle Ages to the 21st Century », 2020.

This book unravels the origins, continuities, and discontinuities of Finnish higher education as part of European higher education from the Middle Ages to the 21st century. It describes the emergence of universities in the Middle Ages and the Finnish student, and  moves on to the Reformation and the end of Swedish rule. It then discusses the founding of the Royal Academy of Turku, its professors and governing bodies, its role as a community, student numbers, the research and controversies. Travelling through the age of autonomy, the first decades of independence and the Second World War, the book examines the expansion of higher education, the development of the system, and the establishment of polytechnics. It concludes by analysing the multiple institutional and organisational layers of Finnish higher education. Altogether, the book offers an historical study that shows how and why education and higher education have been important in the process of making the Finnish nation and nation state.

Publication – Livia Prüll, Christian George, Frank Hüther, « Universitätsgeschichte schreiben. Inhalte – Methoden – Fallbeispiele » [Ecrire l’histoire des universités. Contenu – méthodes – études de cas], 2020.

Allemand : In Vorbereitung auf die 75-Jahrfeier der Johannes Gutenberg-Universität Mainz hat der Forschungsverbund Universitätsgeschichte Wissenschaftlerinnen und Wissenschaftler aus Deutschland, Österreich und der Schweiz versammelt. Dieser Band präsentiert die Ergebnisse dieser Zusammenkunft. Im Zentrum stehen die Fragen nach dem Forschungsgegenstand der neueren Universitätsgeschichte sowie nach Methoden und Zugängen zur Erforschung der Universitätsgeschichte nach 1945. Ergänzt um einen Beitrag zur Universitätsgeschichte der DDR wird dabei der aktuelle Forschungsstand beleuchtet. Zwei Einzelbeispiele vermitteln schließlich den Umgang von Universitäten mit ihrer jüngeren Geschichte.

Anglais : In preparation of the 75th anniversary of the Johannes Gutenberg University Mainz the Research Alliance for the university history gathered scholars from Germany, Austria and Switzerland. This volume presents the proceedings of this meeting. The volume focuses on the recent history of the university as a field of research as well as methods to explore the history of the university after 1945. A contribution on the history of the university in the German Democratic Republic (GDR) highlights the current state of research. Two examples convey how universities cope with their recent history.