AAC: Atelier de recherche franco-allemand sur l’histoire des universités

Un atelier de recherche franco-allemand sur l’histoire des universités aura lieu à l’Institut historique allemand de Paris, du 22 au 27 juin 2014, sur le thème : “Liberté académique ou insolence estudiantine ? Identité étudiante, contestation universitaire et disciplinarisation par les autorités du Moyen Âge à nos jours”.

Organisé par Marian Füssel (université de Göttingen), Johann Lange (IHA Paris) et Jean-Luc Le Cam (université de Brest), il est ouvert aux jeunes chercheurs, du master aux post-doctorants.
Il se déroulera à l’Institut historique allemand, 25 rue du Parc Royal, 75003 Paris.
Les frais éventuels des participants sélectionnés seront pris en charge.

Voir le détail de la problématique et des formalités de candidature, à soumettre d’ici le 15 avril, sur le site de l’IHA.

Séminaire: Les 50 ans des Héritiers

Lors de la cinquième séance du séminaire « Actualité de la philosophie et des sciences sociales », l’invité sera Pierre Bergounioux, qui interviendra sur Les héritiers de Pierre Bourdieu et  l’analyse des classes sociales, du système scolaire, etc., à l’occasion des 50 ans de la parution des Héritiers.
La séance se tiendra le mercredi 12 février 2014, 18h30-20h30, à l’Université Paris 1, salle D633, galerie Dumas, 1 rue Victor Cousin (Place de la Sorbonne) 75005 Paris.
L’entrée est libre. Ouvert à tous.

Parution: Gazette des archives (Enseignement supérieur)

Le numéro 231 de La Gazette des archives porte sur le thème: « Les archives des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ».

Présentation:
Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche a connu en une décennie une expansion sans précédent, une sorte de « baby-boom archivistique ». Ce volumineux numéro de La Gazette des archives, en grande partie réalisé par les membres de la section Aurore de l’AAF – archivistes des universités, rectorats, organismes de recherche et mouvements étudiants – en témoigne éloquemment.
Quelles sont les spécificités des archives de l’enseignement supérieur et de la recherche ? Comment se structure la fonction archives dans ce domaine ? Quelles sont les attentes et échanges des principaux acteurs (enseignants, étudiants, chercheurs, ingénieurs, gestionnaires) ? Quelles sont les contraintes rencontrées par les archivistes ?
Telles sont les grandes questions abordées dans ce numéro, révélant la variété des expériences et l’esprit d’innovation des archivistes œuvrant dans ce domaine en pleine mutation.

Sommaire
INTRODUCTION: Nous ne sommes plus des « fous furieux », par Goulven LE BRECH

I. ARCHIVES DES UNIVERSITÉS, DES RECTORATS ET DES GRANDES ÉCOLES : PERSPECTIVES HISTORIQUES ET PROSPECTIVES

  • Les archives des universités : une question d’actualité, par Fabien OPPERMANN
  • Coordonner la gestion des archives courantes de l’université de Louvain : quinze mois de chantier, par Françoise HIRAUX
  • L’université de Strasbourg, premiers pas d’une politique d’archivage dans une université en fusion, par Lucile SCHIRR
  • L’importance du positionnement de l’archiviste au rectorat de l’Académie de Toulouse, par Hélène GAY
  • Deux cents ans d’archives à l’École polytechnique : du comptable aux archivistes, par Olivier AZZOLA
  • De l’École libre des sciences politiques à Sciences Po : les archives d’un laboratoire de projets pédagogiques et scientifiques innovants, par Odile GAULTIER-VOITURIEZ  et Goulven LE BRECH

Continuer la lecture de « Parution: Gazette des archives (Enseignement supérieur) »

Parution: Reforming Higher Education

Reforming Higher EducationChistine Musselin et Pedro Teixeira (éd.), Reforming Higher Education. Public Policy Design and Implementation, Springer, 2014.

This book analyzes the reforms that led to a differentiated landscape of higher education systems after university practices and governance were considered poorly adapted to contemporary settings and to their new missions. This has led to a growing institutional differentiation in many higher education systems. This differentiation has certainly contributed to making the institutional landscape more diverse across and within higher education systems. This book covers this diversity. Each part corresponds to a different but complementary way of looking at reforms and highlights what can be learnt on specific cases by adopting a specific perspective. The first part analyzes the ongoing reforms and their evolution, identifies their internal contradictions, as well as the redefinitions and reorientations they experience, and reveals the ideas, representations, ideologies and theories on which they are built. The second part includes comparison between countries but also other comparative perspectives such as how one reform is developed in different regions of the same country, as well as how comparable reforms are declined to different sectors. The last part addresses the impact of the reforms. What is known about the effectiveness of such instruments on higher education systems? This part shows that reforms provoke new power games and reconfigure power relations.

Coll: De l’université de Paris aux universités franciliennes

Voici le programme du colloque « De l’université de Paris aux universités franciliennes » qui se tiendra les 30 et 31 janvier 2014.

Programme en Pdf

Jeudi 30 janvier 2014 (Grand salon de la Sorbonne, Paris)
9h15 : Accueil
9h45–10h15 : Ouverture institutionnelle du colloque

  • François Weil, Recteur-chancelier des universités de Paris, sous réserve.
  • Jean-Loup Salzmann, Président de la Conférence des présidents d’université
  • 10h15–10h30 : Introduction scientifique du colloque (Florence Bourillon, UPEC et Stéphanie Méchine, Chancellerie des universités de Paris).

SESSION 1 : Réinventer l’université de Paris, des intentions aux premières réalisations (présidence de session : Jean-Noël Luc, UP4)

  • 10h30-10h50 : Loïc Vadelorge (UPEM) : La genèse de la carte universitaire francilienne : du Padog aux villes nouvelles, 1960-1974
  • 10h50-11h10 : Marie-Claude Delmas (AN) : Au sein de la réforme, le secrétaire général de l’académie, Pierre Bartoli, 1951-1976
  • 11h10-11h30 : Arnaud Desvignes (UP4) : La création des universités parisiennes et la question de leur financement, 1970-1981
  • 12h00-12h20 : Ana Bela de Araujo (ENSA Marseille) : La nouvelle faculté des sciences à Orsay dans la construction de la carte scientifique francilienne, 1954-1965
  • 12h20-12h40 : Franck Delorme (Cité de l’architecture et du patrimoine) : Les premiers bâtiments de la faculté des sciences de Jussieu (1956-1960). Une architecture universitaire méconnue dans le paysage des berges de la Seine

Continuer la lecture de « Coll: De l’université de Paris aux universités franciliennes »

Parution: Finances, mobilités et projets d’éducation universitaires

Françoise Hiraux et Françoise Mirguet (eds), Finances, mobilités et projets d’éducation universitaires, Le regard des historiens, Publications des archives de l’UCL – N° 29, Academia, 2012.

Résumé:
Après six décennies de croissance sans précédent, les temps qui viennent semblent être ceux du questionnement, de l’évaluation et de la recherche de nouveaux modèles pour donner aux universités le moyen de répondre aux besoins pressants du monde qui a changé très vite et très profondément.
Trois dossiers se révèlent brûlants : le financement des universités ; la circulation des étudiants et des chercheurs ; les objectifs et les spécificités de la formation universitaire. Tout les place en tête : le devenir de la formation et de la recherche, leur étendue humaine et sociale, leurs implications économiques et politiques et leurs enjeux planétaires, la dimension durable y comprise.
Les historiens apportent leur analyse à ce grand chantier. Trois journées thématiques les ont réunis dans ce but à Louvain-la-Neuve, à l’initiative des Archives de l’Université de Louvain. Le présent ouvrage rassemble leurs contributions qui font droit au temps long et aux évolutions les plus récentes ainsi qu’à l’expérience de chaque continent. Il éclaire concrètement ce que les concepts résument de haut et documentent le nouvel état du monde.

Informations complémentaires, couverture et table des matières

JE: L’AG ou la démocratie étudiante dans le second vingtième siècle

Voici le programme d’une journée d’études consacrée à “L’AG ou la démocratie étudiante dans le second vingtième siècle. De l’AGE (Association générale des étudiants) à l’AG (Assemblée générale)“.
Elle aura lieu le samedi 14 décembre 2013 à la Cité des mémoires étudiantes – 9, rue Malher, 75004 Paris.

Résumé:
Cette journée d’études est organisée conjointement avec le Centre d’histoire sociale du 20e siècle et le GERME (Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants) dans le cadre du programme PICRI (Partenariats institutions-citoyens pour la recherche et l’innovation, soutenus par la région Île-de-France) mené depuis l’année dernière sur le thème de la démocratie étudiante après 1968. Cette première journée du programme PICRI permettra d’aborder le passage de l’Association générale des étudiants (AGE) à l’Assemblée générale (AG) dans les années 1960, mais aussi dans une perspective plus longue.

Programme:
9h00 Accueil
9h30 Ouvertures
• Pascale Goetschel, CHS 20e s
• Jean-Philippe Legois, Cité des mémoires étudiantes

9h45-11h: avant 1961-62, l’âge d’or de l’AGE ?
• Alain Monchablon / Pierre Moulinier : autour de 1908
• Paul Bouchet

Continuer la lecture de « JE: L’AG ou la démocratie étudiante dans le second vingtième siècle »

Séminaire: L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques

Voici le programme du séminaire « L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques », organisé au centre Koyré par Anne Collinot.

Dans ce cadre, Lewis Pyenson (Western Michigan University) donnera une conférence intitulée: « Les idées et la vie intime : le mariage des Sarton et la genèse d’une discipline savante ».

La conférence aura lieu le 25 novembre 2013, de 15h30 à 17h30 au Centre Alexandre Koyré [27 rue Damesme, 5ème étage, 75013 Paris (métro Tolbiac)].

Depuis quatre-vingts ans, le projet d’une histoire sociale des idées scientifiques reparaît à plusieurs reprises sans avoir encore livré un schéma transférable d’une époque à une autre. Nous traiterons de la pertinence d’une configuration sociale manifeste dans toute époque, la vie intime, comme lieu où s’engendrent des idées scientifiques. La vie de George Sarton, savant, et de son épouse Mabel Elwes, artiste, nous permet de voir jusqu’à quel point un mariage turbulent pourrait fournir des éléments pour comprendre la genèse d’une discipline scientifique : l’histoire des sciences aux Etats-Unis.

Lewis Pyenson est professeur d’histoire. Il a publié The Passion of George Sarton: A Modern Marriage and Its Discipline (Philadelphia: American Philosophical Society, 2007).

Rappel du programme des séances suivantes :

  • 02/12/2013      Isabelle Gouarné (Centre Alexandre Koyré) « Vie savante et engagement politique. Deux études de cas : Jean-Maurice Lahy et Georges Friedmann».
  • 09/12/2013      Céline Surprenant (Assistante de recherche au Collège de France) « Loger et travailler au Collège de France selon Ernest Renan ».
  • 16/12/2013      Claudine Fontanon (EHESS Centre Alexandre Koyré) « Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers (1819-1920): vies et carrières au service de l’enseignement populaire ». Continuer la lecture de « Séminaire: L’enquête biographique dans les études sur les sciences. Vie et travail scientifiques »

JE: Charles Richet et son temps

L’Académie nationale de médecine a organisé le 14 novembre une journée d’études consacrée à “Charles Richet et son temps“.

Présentation:

1913 : Charles Richet reçoit le prix Nobel de physiologie et de médecine pour sa découverte de l’anaphylaxie. Au-delà de ses travaux pionniers, qui ont ouvert la voie à l’immunologie moderne, Charles Richet reste une figure de savant complexe, véritable synthèse des nombreuses contradictions de son temps : pacifiste et patriote, eugéniste et dreyfusard, positiviste et adepte du spiritisme. L’étude de ses passions pour la construction aéronautique, pour l’écriture littéraire, et celle de ses engagements, feront émerger une figure intellectuelle incontournable du Paris savant de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

En ligne: Corpus des étudiants étrangers et des femmes reçus docteurs en médecine à Paris entre 1807 et 1907

Pierre Moulinier a versé à la BIUSanté les corpus qu’il a réalisés au cours de ses recherches sur les étrangers et les femmes reçues docteurs en médecine à Paris entre 1807 et 1907.

Présentation:

Issus du versement des archives de la Faculté de médecine de Paris aux Archives nationales, les dossiers individuels des étudiants reçus docteurs en médecine depuis 1807 constituent une exceptionnelle documentation, sans équivalent pour les autres facultés, à l’exception de celle de pharmacie. Classés par année de réception et par ordre alphabétique, quasiment sans lacunes, ils sont renseignés de la première inscription en faculté jusqu’à la fin des études et offrent un aperçu de la scolarité de l’étudiant, du baccalauréat à la thèse, à Paris, en Province voire à l’étranger.

Ces dossiers permettent de retracer des parcours individuels en fournissant nombre de renseignements d’ordre académique ou social sur un étudiant, mais aussi d’étudier des groupes à travers l’analyse de promotions successives ou de s’intéresser à des catégories homogènes d’étudiants (en fonction de leur pays d’origine par exemple).

L’historien et chercheur Pierre Moulinier a exploité ces sources dans le cadre de travaux consacrés à la naissance de l’étudiant moderne ou encore aux étudiants étrangers à Paris au XIXe siècle, qui lui ont donné l’occasion d’établir deux corpus exhaustifs : celui des étudiants étrangers reçus docteurs en médecine entre 1807 et 1907 et celui des étudiantes françaises et étrangères reçues au doctorat à partir de 1870.

Aujourd’hui il met à la disposition de la Biu Santé l’énorme masse d’informations constituée par le dépouillement de ces 3858 dossiers d’étudiants et d’étudiantes conservés aux AN sous les cotes AJ/16/6754-6944 et 7191-7213, afin qu’elle puisse bénéficier à la communauté des chercheurs.

Coll: Les Réformes universitaires en France, au Japon et au Brésil

L’ARESER organise un colloque franco-japonais intitulé: “Les Réformes universitaires en France, au Japon et au Brésil: pour un bilan critique et comparé“.

Il se déroulera le vendredi 13 décembre 2013 à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm. 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, salle Pasteur
Pavillon Pasteur, à droite entrant par la loge du gardien

Matin :

  • 9h30- 9h45 : Charles Soulié (Paris 8, secrétaire de l’ARESER) : Introduction.
  • 9h45-10h15 : Atsumi Omae (Université de Joetsu-Kyoiku) : Les politiques de création de « nouvelles universités » au Japon dans les années 1960 : en comparaison avec le cas français.
  • 10h15-10h45 : Helgio Trindade (recteur émérite  Universidade Federal da Integração Latino-Americana – UNILA ) : Les réformes universitaires au Brésil et en Amérique latine, essai de diagnostic comparatif.
  • 10h45-11h : Pause
  • 11h-11h30 : Yoshihiko Shiratori (Université de Kobé): La politique de «projets » dans l’enseignement supérieur japonais et la hiérarchisation des universités.
  •  11h30-12h30 : Discussion.

12h30-14H : Déjeuner

Après midi :

  • 14 h : Romuald Bodin (Université de Poitiers) et Sophie Orange (Université de Nantes): Faux diagnostics pour vraies réformes : quelques idées reçues sur la situation actuelle des universités françaises.
  • 14 h30 : Frédéric Neyrat (Centre Emile Durkheim Sciences Po Bordeaux et Université de Limoges) : La redéfinition des diplômes universitaires en termes de compétences.
  • 15h : Shigeru Okayama (Université Waseda) : Les Humanités après Fukushima.
  • 15h 30—15h45 : Pause
  • 15h45- 17h : Discussion
  • 17h : Christophe Charle (Paris 1) : Essai de conclusion

Colloque soutenu par le programme japonais, Grants-in-Aid for Scientific Research (Japan Society for the Promotion of Science (JSPS)  « Recherches interdisciplinaires sur les réformes de l’enseignement supérieur au Japon et en France », l’ARESER France et l’ARESER Japon

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Pour tout renseignement : charles.soulie [at] neuf.fr

Parution: Le théâtre universitaire

Parution: Robert Germay et Philippe Poirrier (dir.),   Le théâtre universitaire. Pratiques et expériences. The University Theatre. Practice and Experience, Dijon, Editions universitaires de Dijon, 2013, 263 pages, 20 Euros.

Présentation:
“Le théâtre universitaire s’est très largement développé, notamment à l’échelle européenne, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, et a contribué aux échanges culturels internationaux dans un contexte de Guerre froide. Rétrospectivement, les années soixante apparaissent comme un âge d’or que symbolise la réussite du « Festival mondial de théâtre universitaire de Nancy » animé par Jack Lang.
Ce volume de la collection « U-Culture(s) » réunit des contributions d’universitaires qui contribuent à faire vivre le théâtre universitaire. Les différentes contributions visent à rendre compte de la diversité des pratiques et des expériences. La situation française, mise en lumière à partir d’études de cas qui se veulent représentatives, peut être comparée à des études de cas issus de configurations nationales variées (Belgique, Canada, Italie, Suisse, Etats-Unis, Royaume-Uni…).
Par-delà des structures universitaires diverses, l’analyse du théâtre universitaire permet de poser des questions qui interrogent la place de la culture et des humanités dans les systèmes universitaires contemporains. A l’heure où l’utilitarisme et l’économisme le plus étroit se présentent comme de véritables dogmes, l’existence du théâtre universitaire interroge sur la pérennité d’autres valeurs et expériences : la place de la culture dans les pratiques étudiantes ; l’articulation entre pratiques et savoirs dans la transmission des humanités ; les liens entre pratiques amateurs et itinéraires professionnels ; l’importance d’une expérience esthétique dans la construction des individualités ; l’intérêt d’une sociabilité collective dans la formation des étudiants…” Continuer la lecture de « Parution: Le théâtre universitaire »

AAC: L’université dans la ville : les espaces universitaires et leurs usages en Europe du XIIIe au XXIe siècle

Voici un appel à communications pour le colloque « L’université dans la ville : les espaces universitaires et leurs usages en Europe du XIIIe au XXIe siècle » qui se déroulera les 25 et 26 septembre 2014 à Marne-la-Vallée et à Créteil, organisé par l’Université de Paris Est Créteil – C.R.H.E.C, l’Université de Paris Est Marne-la-Vallée – A.C.P. et l’Ecole Normale Supérieure de Lyon – L.A.R.H.R.A.

Appel à communication:
Exclusivement urbaine, l’institution universitaire, née simultanément à Bologne, Paris et Oxford autour de 1200, est aujourd’hui présente, au centre comme en périphérie de nombreuses villes d’Europe, parfois dans les quartiers mêmes où se concentrait l’enseignement au Moyen Age. Depuis l’origine, l’université s’inscrit spatialement dans la ville par le développement de lieux – espaces ouverts ou bâtiments – réservés au travail des maîtres et étudiants, par la concentration, plus ou moins marquée, de maisons ou résidences où sont logés maîtres et surtout étudiants, par la présence de lieux de culte propres au milieu universitaire, de commerces – tels les libraires autrefois ou, plus proches de nous, les ateliers de reprographie, vivant presque exclusivement de la clientèle universitaire. De nos jours, comme ce fut le cas dans le passé, les bâtiments universitaires constituent parfois de véritables quartiers universitaires, assez compacts, ou au contraire, ils peuvent s’éparpiller en de multiples quartiers de la ville ou de l’agglomération urbaine.
Depuis les années 1960, l’abondante historiographie consacrée aux universités européennes a privilégié l’histoire sociale, intellectuelle et politique de ces institutions, mais a relativement peu abordé la question des espaces universitaires dans la ville. Quand ce fut le cas, les travaux ont pris la forme de monographies limitées à une ville, à un pays et/ou à une époque donnée. Ce colloque a l’ambition d’aborder l’histoire de l’insertion urbaine des universités en Europe depuis les origines de l’université – le début du XIIIe siècle – en privilégiant la très longue durée et les études comparatistes. Le rapprochement d’une série d’études centrées sur un même thème doit permettre de dégager des perspectives neuves. Continuer la lecture de « AAC: L’université dans la ville : les espaces universitaires et leurs usages en Europe du XIIIe au XXIe siècle »

AAC: Elites et savoirs au Nord et au Sud

Les Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs publient un appel à communication pour un numéro sur le thème “Elites et savoirs au Nord et au Sud“.

Présentation:

Le dossier de ce numéro des Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs portera sur les liens entre savoirs et élites au Nord et au Sud et, plus précisément, sur les logiques et conditions sociales de la mobilisation des savoirs dans l’accès au statut d’ « élite » et dans la constitution de réseaux élitaires.

Étymologiquement, le terme d’élite désigne ceux qui sont élus, choisis, distingués. L’élite se définit donc d’emblée relationnellement, en opposition à la masse. Il n’est pas possible de définir « une » élite selon un critère unique : les sociétés comportent autant d’élites que de domaines de compétences, de concurrence et de légitimation. De plus, les groupes qui peuvent prétendre au rang d’élites (dans les domaines économique, politique, académique, par exemple) ne peuvent être définis a priori, indépendamment des contextes historiques et nationaux. Ainsi, les universitaires font partie des élites et sont étroitement imbriqués au champ du pouvoir dans bon nombre de pays du Sud, alors qu’ils sont plus proches des classes moyennes supérieures dans un pays comme la France.

Le concept d’élites (qui ne se confond pas avec les notions de classe dominante, dirigeante, possédante, etc.) suppose donc des formes, variables selon les contextes, de consécration et d’auto-consécration, et — c’est notre hypothèse —, des types de savoirs assurant la légitimation des élites. La question centrale de ce numéro est ainsi celle du rôle des savoirs dans ce processus de distinction, en se penchant plus spécifiquement sur trois types d’élites : académiques, politiques et économiques. Continuer la lecture de « AAC: Elites et savoirs au Nord et au Sud »

AAC: Université et histoire de l’art, objets de mémoire (1870-1970)

Un appel à communication pour deux journées d’études consacrées à l”Université et histoire de l’art, objets de mémoire (1870-1970)“, organisées à Bordeaux, les 12 et 13 décembre 2013.

Ces journées d’études s’inscrivent dans le cadre d’un programme de recherches sélectionné en 2010 par la Région Aquitaine. Celui-ci repose en particulier sur la localisation, l’identification, l’inventaire et la documentation du patrimoine de nature artistique, immobilier et mobilier, de l’université bordelaise, depuis les facultés construites à Bordeaux dans la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à l’implantation du campus universitaire à Pessac au tournant des années 1960. Le programme de recherches entend couvrir trois domaines : l’architecture, la décoration et les collections (moulages et photographies pour l’essentiel) liées à l’enseignement de l’histoire de l’art.

Voir l’appel à communication sur le site de Calenda.